AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les sentinelles de Shurrakin - Milice/Cernados/L'Octheros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boréalis
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Les sentinelles de Shurrakin - Milice/Cernados/L'Octheros   Ven 27 Sep - 21:33

Citation :
La discipline y est particulièrement stricte.  Ceux s'y s'engageant devront faire montre d'une rigueur particulière et d'une loyauté sans faille. Les troupes s’entraînent sans relâche. En cas d’opération dite militaire, la "garde" est en charge de l’organisation, du commandement et de l’exécution des missions. Cependant, elle ne peut décider seule de mener une opération d'envergure au nom de la cité, elle n’agira que sous ordre direct des hautes autorités, ou suite à une décision du Conseil. Lui sont réservés ses déploiements usuels.

Les militaires forment la Garde Cernados, ils sont la force de frappe directe et sont des combattants des plus disciplinés.  Ne peuvent accéder à cette charge que ceux ayant suivis une formation spécifiquement militaire, celle-ci est dispensée au sein de la Milice.


Dernière édition par Boréalis le Sam 5 Oct - 18:49, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharrukin.azurforum.com
Boréalis
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Re: Les sentinelles de Shurrakin - Milice/Cernados/L'Octheros   Ven 27 Sep - 21:52

Citation :
De la Milice

Toute personne prêtant serment, après avoir été acceptée sur dossier, doit suivre une formation militaire en étant placée dans la Milice. La période au sein de la Milice est probatoire, elle est destinée à juger des capacités du Milicien en matière de tactique, stratégie, discipline et respect de la voie hiérarchique. La période au sein de la Milice s'achève selon les prescriptions en usage.

Les miliciens sont en période de formation, et en période probatoire ce dont ils doivent prendre conscience. En ce sens, les miliciens sont certes concernés par les mobilisations officieuses ou officielles mais uniquement si les Officiers Instructeurs en reçoivent l'autorisation et la répercute sur la Milice.

Les miliciens doivent en outre être conscient de l'importance des Castes et de leurs représentants. Une rencontre avec un Cernados, ou avec les hautes sphères, doit représenter un évènement dans la vie d’un milicien. Tout manquement à l'égard de l'un d'eux sera suivi de sanctions sévères et radicales.

Les miliciens sont sous les ordres directs de leurs Officiers Instructeurs. Le but ultime du Milicien est l’ascension à la Cernadosie et au statut reconnu en tant que tel, nul ne pourra prétendre rester dans la Milice indéfiniment. Tout manquement à la discipline prolongera cependant la période probatoire du milicien ou pourra entraîner son exclusion.

Citation :
Les Promotions

Les miliciens se doivent assistance mutuelle, sans retenue. A leur conscription dans la Milice, ils intègrent une "Promotion" qu'ils partageront avec quelques uns de leurs pairs. L'esprit de corps et l'amitié doivent souder chaque membre d'une même promotion.
Citation :
Fonctionnement de la Milice

I - Le corps des Officiers de la Milice est composé de deux à cinq Officiers Instructeurs. Tous des Cernados désignés.

II - Un Milicien peut être désigné comme Appointé, c'est-à-dire responsable parmi ses paires. Un Officier Instructeur ne peut désigner, en son nom, qu'un seul Appointé.

III -  Lorsque le temps manque ou que d’autres raisons imposent de ne pas respecter la voie hiérarchique habituelle, on informera au plus vite les instances omises des décisions prises.
Citation :
Devenir Cernados

I - Tout Milicien devra être « recommandé » à la Cernadosie par ses pairs. Cela signifie que les Officiers ou Cernados seront à même d’appuyer le droit de passage en Cernadosie d’un Milicien. En outre, seront jugés les productions écrites et l’activité générale du Milicien en plus de l’acquisition de la formation de base.

II - Un Milicien ne parvenant pas à réunir l’appui de ses pairs conservera son statut. Après une nouvelle période probatoire sans être parvenu à réunir les conditions le menant à l’examen de Cernadosie , le Milicien sera renvoyé. Il le sera également en cas d’avis négatifs motivés par ses pairs.


Dernière édition par Boréalis le Ven 4 Oct - 20:28, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharrukin.azurforum.com
Boréalis
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Re: Les sentinelles de Shurrakin - Milice/Cernados/L'Octheros   Ven 27 Sep - 22:08

Citation :
Les Cernados

Ceux n'ayant pas un grade spécifique d'Officier hormis les Miliciens en formation sont cernados. Ils sont aussi surnommés "les cerbères" (parfois du sacerdoce), mais surtout les émasculés de Cernunnos par la plèbe locale.
Citation :
L'Octheros

Les octherosiens sont le fer de lance de la cité. Ils sont une petite troupe d'élite, ce sont des soldats disciplinés, obéissants, très rigoureux et ayant déjà fait leurs preuves en maintes occasion. Ils sont soumis à la hiérarchie militaire classique, mais peuvent également s'organiser de manière interne.

Ils constituent en général le corps de sécurités des hautes autorités. De leurs rangs sortiront certainement les futurs Officiers, bien que certains militaires issus des troupes classiques de la Garde Prétorienne puissent y prétendre à juste titre également.


Dernière édition par Boréalis le Ven 4 Oct - 20:23, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharrukin.azurforum.com
Boréalis
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Re: Les sentinelles de Shurrakin - Milice/Cernados/L'Octheros   Ven 4 Oct - 18:56

Manuel des officiers 1/2
Citation :
Considérations générales sur le Commandement

L’ordre et l’obéissance sont les caractéristiques principales du commandement militaire. Mais le terme commandement a un contenu beaucoup plus vaste qu’une simple donnée d’ordre. L'Officier doit fixer des buts, prendre des décisions et répartir des missions. Conduire signifie aussi traiter les informations reçues et les transmettre judicieusement. Les Officiers supérieurs doivent coordonner et contrôler le travail de leurs subordonnés et collaborer avec leurs pairs des autres castes. Ils doivent motiver leurs subordonnés, veiller à leur bien-être, et empêcher ou arbitrer les conflits internes lorsqu'une médiation n'a pas encore été mise en place notamment. A tous les échelons, le droit et le devoir de commander vont de pair avec la responsabilité.

Des subordonnés aussi, il est exigé davantage que la simple obéissance. Dans le cadre de leurs missions, ils doivent agir de manière autonome, disciplinée et responsable. Ils doivent informer leurs supérieurs et leurs camarades tout en collaborant avec eux de manière efficace.

Tous les Officiers sont en même temps des subordonnés. Celui qui donne des ordres est aussi tenu à l’obéissance. Ainsi, la discipline mais aussi l’indépendance sont, à tous les échelons de la hiérarchie, aussi nécessaires que la volonté et la capacité de travailler ensemble.  

Officiers, commander signifie diriger l’action des subordonnés pour atteindre un but commun. Les résultats obtenus par une formation militaire sont davantage que la somme des prestations individuelles. Le Haut Commandement militaire suppose donc en particulier qu’il faut savoir convaincre chacun d’engager toutes ses forces dans l’accomplissement en commun de la mission, même au prix de sa vie, si nécessaire. Commander exige de l’autorité. Celle-ci résulte de la crédibilité personnelle et technique des supérieurs. Ils conduisent en premier lieu par leur exemple personnel. Ils sont un modèle de discipline et d’engagement et ont de ce fait un effet éducatif sur leurs subordonnés.

Les Officiers supérieurs définissent les buts à atteindre. Ils laissent à leurs subordonnés la plus grande liberté possible quant aux moyens à mettre en oeuvre. Cette liberté n’est limitée que par la nécessité de cohésion de l’ensemble.

La conduite par objectifs exige des Officiers courage, confiance et respect pour la liberté d’action de leurs subordonnés.

Cette manière de commander exige des subordonnés une réflexion active, l’indépendance et l’initiative mises au service de la mission à accomplir.
Citation :
De la discipline

Atteindre les objectifs fixés exige que tous les individus d’une même formation agissent de manière disciplinée. La discipline signifie que le militaire vise d’abord à l’accomplissement de la mission commune en donnant le meilleur de lui-même et fait passer au second plan ses désirs et ses intérêts personnels.

La discipline atteint son efficacité optimale quand elle s’allie à l’indépendance et à l’initiative, tout en veillant à ce que ces dernières ne mettent jamais en péril l’objectif commun.
Citation :
De la responsabilité

Les Officiers supérieurs portent la responsabilité de donner à temps des missions conformes à la situation. Ils ne fixent des missions qu’après en avoir mesuré les conséquences. Dans cette perspective, ils tiennent compte des aptitudes de leurs subordonnés.

Le chef peut associer ses subordonnés à la préparation de ses décisions. Toutefois, celles-ci sont de sa seule responsabilité.

Les Officiers supérieurs contrôlent que les buts fixés soient atteints.

Les Officiers supérieurs sont responsables du bien-être et de la sécurité de leurs subordonnés. Ils ne leur font pas courir de risques inutiles.

Les subordonnés, à tous les échelons, portent aussi des responsabilités. Ils sont responsables d’accomplir une mission, dans le cadre de la liberté d’action qui leur a été accordée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharrukin.azurforum.com
Boréalis
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Re: Les sentinelles de Shurrakin - Milice/Cernados/L'Octheros   Ven 4 Oct - 19:23

Manuel des officiers 2/2
Citation :
Du partage des informations

Pour pouvoir atteindre les buts fixés à leur formation, les subordonnés doivent connaître l’intention de leur supérieur. L’Officier responsable saisit donc chaque occasion propice pour les informer. Chaque fois que cela est possible, il fait connaître les réflexions qui l’ont amené à sa décision. Cette information est d’autant plus importante que le supérieur compte sur l’indépendance et l’esprit d’initiative de chacun de ses subordonnés.

Les subordonnés informent spontanément leur Officier des événements pouvant être importants pour l’exécution de leur mission. Cette information est notamment nécessaire lorsque leurs connaissances techniques et spécialisées peuvent être déterminantes pour le succès de la formation.

Les tâches dévolues à une formation sont souvent difficiles et complexes. Elles ne peuvent être maîtrisées que si les membres de cette formation ont le souci d’informer en permanence sur leur travail. Une communication régulière contribue de façon décisive à ce que chacun puisse s’identifier à sa mission et agir de son mieux. Entre Officiers supérieurs et subordonnés, elle crée cette confiance qui permet, lorsque le temps manque et que les circonstances sont difficiles, de conduire au moyen d’ordres brefs.
Citation :
De l'esprit de corps

Officiers supérieurs et subordonnés se côtoient dans le respect réciproque. Ils ont confiance les uns en les autres et s’engagent ensemble pour renforcer l’esprit de corps et la capacité de travail des forces armées. Savoir qu’on peut compter sur les autres facilite l’accomplissement de son devoir et la réussite de la mission commune.
Citation :
Des ordres et de l'obéissance

Les Officiers supérieurs et les aides de commandement qu’il a désignés ont le droit et le devoir de donner des ordres relatifs aux affaires de service. Les subordonnés sont tenus d’obéir à ces ordres.

L’Officier supérieur veille à ce que les ordres soient exécutés, qu’il s’agisse des ordres donnés par lui-même ou par des organes supérieurs.

Le commandant respecte les domaines de responsabilité de ses subordonnés et ne les restreint pas sans raison impérative.

Des militaires supérieurs en grade qui n’ont pas qualité de chefs dans l'exécution d'une mission ne disposent pas du pouvoir de commander dans la sphère de compétence d’autrui. Ils ont en revanche le droit et le devoir de donner des ordres pour rétablir l’ordre militaire en cas de violation de celui-ci.

Miliciens ou Prétoriens, travaillant dans un domaine particulier ont la compétence de donner des ordres pour autant que l’exécution de leur mission l’exige. Cela vaut notamment :

Si le supérieur et son remplaçant font défaut, le plus apte prend immédiatement le commandement, jusqu’au moment où le commandant supérieur prend d’autres dispositions.

Si un subordonné qui n’a pas compris ce qu’on attend de lui demande les explications nécessaires.

Lorsqu’un nouvel ordre contredit un ordre précédent, le subordonné rend son supérieur attentif à cette contradiction. Il exécute toutefois le nouvel ordre si son supérieur le maintient.

Les subordonnés peuvent, si nécessaire, déroger aux ordres reçus lorsque les circonstances se sont considérablement modifiées depuis la dernière donnée d’ordres, que la liaison avec le supérieur est rompue et qu’il n’est pas concevable d’attendre de nouveaux ordres. Toutefois, ils agissent toujours selon l’intention de leur supérieur et l’informent dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharrukin.azurforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sentinelles de Shurrakin - Milice/Cernados/L'Octheros   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sentinelles de Shurrakin - Milice/Cernados/L'Octheros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» c'est quoi?
» L'abeille, sentinelle de l'environnement
» Viktor Orban et la Hongrie
» Le Travail
» Armées : l'effet choc des Sentinelles de l'Agora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sharrukin :: Aquarian age :: Under Water-
Sauter vers: